Vous êtes ici : Accueil > Environnement > Protection de l'eau > Nappe phréatique

Nappe phréatique

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

La nappe d’Alsace est la plus grande nappe d’eau souterraine d’Europe. Si cette ressource en eau est une chance, permettant l’approvisionnement en eau potable et les activités économiques (industrie, irrigation…), elle est aussi fragile et accumule les pollutions historiques, toute origine confondue. Les inventaires de la qualité de l’eau, réalisés par la Région Alsace puis Région Grand Est, ont montré des pollutions aux nitrates, produits phytosanitaires, chlorures et solvants chlorés, ainsi que plus récemment des micropolluants d’origine domestique. 

 

Développées progressivement à grande échelle à partir des années 1990, les opérationsFertimieux puis Agrimieux ont permis d’élaborer, de façon concertée avec l’agrofourniture, des conseils de fertilisation pour les principales cultures, en détaillant les besoins des plantes, les fournitures du sol et des matières organiques épandues, permettant au final le calcul précis des plans de fumure prévisionnels. Des conseils de fractionnement des apports d’engrais, ainsi que de couverture hivernale des sols, ont aussi été établis. 
Ces conseils ont été validés par l’ensemble des partenaires des coopératives et négoces agricoles, ainsi que les instituts techniques, l’Agence de l’Eau Rhin Meuse et les services de l’Etat. Ils ont aussi été vérifiés maintes fois dans des parcelles d’expérimentation. 
Les opérations Fertimieux puis Agrimieux ont permis la réalisation de ce travail technique et partenarial, et de déployer ces conseils sur le terrain dans toute l’Alsace par des actions de communication et de sensibilisation, ainsi que des démonstrations sur le terrain.
Ce travail montre bien que la protection de la nappe d’Alsace peut être conjuguée avec production agricole, d’autant plus que cette dernière a continué sa progression en quantité et en qualité. Pendant ce temps, les taux de nitrates ont été stabilisés et ont même diminués.

De nouveaux enjeux sont apparus sur la détection de produits phytosanitaires, des herbicides essentiellement. Qu’il s’agisse de pollution diffuse ou ponctuelle, des actions ont été mises en place avec la même démarche de concertation : convention avec l’agrofourniture en 2016, pour mieux lutter ensemble contre ces pollutions, formations, aires de remplissage et de lavage des pulvérisateurs, collectes des EVPP et des PPNU (emballages vides des produits phytosanitaires et produits phytosanitaires non utilisés).

Aujourd’hui, une réflexion est également menée sur les systèmes de culture, avec les cultures dites à Bas Niveau d’Impact. Ces nouvelles filières (épeautre, lin, tournesol, soja, méteil, silphie…) peuvent constituer une alternative aux cultures classiques, même si elles ne représentent pas une grande part du marché alsacien.

Contact

Marie-Line BURTIN

Responsable d'équipe

Tél : 03 88 19 55 40