Vous êtes ici : Accueil > Environnement > Connaissance du sol > Diagnostic du sol

Diagnostic du sol

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Evaluer le bon fonctionnement d’une parcelle

La Chambre d’agriculture Alsace propose le conseil agronomique diagnostic de sol pour bien valoriser votre capital sol.

Cette mince couche de terre permet d’assurer l’alimentation de plus de 7 milliards d’individus sur la planète. C’est une ressource fragile mais c'st le trésor de l’agriculture. Les pédologues (spécialistes des sols) insistent sur la nécessaire vulgarisation sur les sols, surtout que l’érosion ou le croûtage de battance viennent dégrader de nombreuses terres, en outre la rareté de l’énergie rend les fertilisants toujours plus coûteux.
Depuis bien avant l’agriculture, l’activité microbienne de dégradation des matières organiques des sols a fourni aux plantes les nutriments nécessaires à leur croissance. Mais elle s’appuie sur des conditions de milieu favorables. Les microbes efficaces du sol, ça respire et ça grignote de l’organique. Les matières organiques (MO) sont au centre des trois fertilités des sols (chimique, physique et biologique) : elles sont le carburant essentiel aux micro-organismes du sol, c’est comme dans un fermenteur ou une panse de vache, mais à des températures plus basses.
Par le diagnostic de sol, il est possible de porter un regard sur la santé des sols. Il faut étudier la physique du sol, dans un mini-profil ou à l’aide des notations du test bêche. Il faut compléter ces informations sur la biologie du sol, par des analyses des types de MO et des microbes du sol, par certains laboratoires d’analyse.
Cinq cycles organiques dans le sol peuvent être cités. Ils sont complexes car s’échelonnent à diverses échelles de temps : les MO vivantes (Carbone microbien) les MO fugaces (réactives sur 1-3 ans) les MO transitoires (fermentescibles à 5-15 ans) les MO humiques (liées au complexe du sol pour 20-50 ans) et les MO inertes ou fossiles (tourbes, charbon). Ces cycles tournent à des rythmes variables, mais évaluables par les rapports Carbone/Azote (C/N) des fractions des MO.
Le devenir de la MO est la fragmentation par la micro-faune et la dégradation microbienne à plus ou moins long terme et son recyclage dans d’autres êtres vivants.
 

Le conseil aborde les choix de l’agriculteur pour l’éco-système : restitutions organiques (pailles, couverts), apports de déjections (fertilisation ou amendement), intensité du travail du sol (fissuration, aération), rotations des cultures (effets structurants / fertilisants), correction de l’acidité (chaulage progressif), réserves en eau (profondeur de sol et enracinements), avec l’objectif de booster les trois fertilités des sols.
La Chambre d’agriculture propose par le « conseil agronomique diagnostic de sol », un avis neutre pour une vision technique actualisée des terres, avec une meilleure connaissance de la fertilité des sols avec des systèmes de production agricoles durables. 
Cette expertise s’articule en une phase d’observation au champ et l’envoi d’échantillon de sol au laboratoire Celesta-Lab. L’interprétation des données et l’analyse des pratiques permet de mieux valoriser le capital sol, d’ajuster les apports au besoin des cultures en fonction des contraintes pédologiques.

Contact