Vous êtes ici : Accueil > Environnement > Biodiversité > Hamster

Hamster

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Préservation du grand Hamster d’Alsace en milieu agricole

Le Grand Hamster (Cricetus cricetus) est une espèce emblématique d’Alsace, seule zone de présence française. Les populations de hamster autrefois abondantes dans les champs alsaciens ont peu à peu disparu du territoire. La taille des populations a diminué continuellement à partir des années 1970, mais l’aire de répartition et les effectifs ont surtout connu une diminution drastique à la fin des années 1990.

Plusieurs facteurs expliquent le déclin de l’espèce. Considérée historiquement comme une espèce nuisible, le Grand Hamster a été longtemps piégé. Les habitats les plus favorables à son développement ont progressivement disparu et se sont fragmentés suite à l’évolution des assolements et pratiques agricoles et aux projets d’aménagement du territoire.

Pour enrayer le processus de déclin de l’espèce, deux plans nationaux d’actions successifs (2000-2004) et (2007-2011) en faveur du hamster ont été engagés. L'état de conservation du Grand Hamster reste néanmoins défavorable mauvais. Le plan national d’actions pour la période 2012-2016 s'est traduit par la mise en œuvre de mesures agro-environnementales spécifiques (Mesure Hamster_01) afin de développer un maillage de cultures favorables aux hamsters (Actions 2.2, 2.3 et 2.4 du PNA). Le plan national d'action hamster pour la période 2019-2028 qui a fait l’objet d’une validation par le comité de pilotage et par le Conseil National du Patrimoine Naturel, , prolonge ces actions à travers la mise en œuvre d'une nouvelle mesure HAMSTER_01' (prime) validé en juin 2018 par la Commission européenne.
 

Des mesures agrienvironnementales originales

La Chambre d’agriculture anime depuis 2013, en collaboration avec les services de l’Etat (ONCFS, DDT, DREAL), la Région Grand Est et l’association « Agriculteurs et Faune Sauvage Alsace », des mesures agrienvironnementales (mesure Hamster_01’) visant à améliorer l’habitat en établissant un maillage de cultures favorables et de petites surfaces de céréales à paille non récoltées, sur des territoires de 100 à 500 hectares gérés à travers des groupes d’agriculteurs volontaires. Ces mesures sont proposées au sein des zones de protection statique du hamster.

En parallèle, des mesures collectives, ainsi que des mesures plus intensives pouvant être mises en œuvre sur des surfaces d’une dizaine d’hectares, sont proposées aux agriculteurs au titre des mesures compensatoires environnementales. La chambre d’agriculture et l’AFSAL sont en mesure de les animer les suivre dans la durée.

Les projets en zone hamster soumis à autorisation environnementale

Au titre de l’article L411-1 du code de l’environnement, il est interdit de détruire, capturer, transporter, perturber intentionnellement ou commercialiser une espèce protégée. L’arrêté du 9 décembre 2016 relatif aux mesures de protection de l’habitat du hamster commun (Cricetus cricetus) définit les zones de protection dans lesquelles tous les projets sur des terrains considérés comme favorables au hamster, et notamment les terres agricoles, sont soumis à autorisation environnementale. La chambre d’agriculture peut vous accompagner dans cette démarche.

Le projet LIFE ALISTER (2013-2019)

La chambre d’agriculture a contribué aux travaux menés dans le cadre de ce projet rassemblant plusieurs partenaires (Région Grand Est, ONCFS, CNRS, GEPMA, ACTEON) et destiné à améliorer l’habitat du Grand Hamster en expérimentant des techniques de l’agriculture de conservation des sols (non labour, semis sous couvert, couverts végétaux durant l’interculture). De nombreux agriculteurs ont été accompagnés et formés pour expérimenter ces pratiques. Ils ont pu accéder à des matériels agricoles spécifiques (Strip-Till, semoir direct, herse étrille et houe rotative, rolofaca) en se regroupant au sein de la CUMA de la plaine.